Test à la goutte, 1ère partie

Test à la goutte, 1ère partie

Comment déterminer si un matériau est hydrophobe ou non : test à la goutte, 1ère partie
avant d’appliquer une peinture, un enduit, un crépi, un mortier de ragréage il est nécessaire de savoir si la surface a traiter a été hydrofugée ou si le matériau à réparer est hydrophobe.
Par définition un matériau hydrophobe n’aime pas l’eau : il la repousse.
Pratiquement si vous tentez de déposer une goutte d’eau sur une surface hydrophobe/hydrofugée, la goutte “refuse” de s’y accrocher : elle forme une perle sur les surfaces horizontales et roule sur les surfaces inclinées.
Pour déterminer si une surface est hydrophobe il suffit donc de faire le test à la goutte décrit ci-dessous.

1 – Pour déposer la goutte
amenez délicatement en contact une petite goutte d’eau avec la surface du matériau à tester

[Keine Beschreibung eingegeben]
surface horizontale

surface verticale

2 – Si le matériau est hydrophobe
la goutte d’eau forme une perle plus ou moins aplatie (elle roule sur les surfaces fortement inclinées ou verticales)

[Keine Beschreibung eingegeben]
surface très hydrophobe
[Keine Beschreibung eingegeben]
surface légèrement moins hydrophobe

3 – Si le matériau n’est pas hydrophobe
– la goutte d’eau mouille la surface tout en étant plus moins rapidement absorbée par le matériau s’il est poreux (a) ;
– si le matériau n’est pas poreux, la goutte d’eau mouille la surface et s’y étale simplement, sans être absorbée (b). Elle disparaît lentement par évaporation.

[Keine Beschreibung eingegeben]
(a) matériau non hydrophobe,
poreux et capillaire
[Keine Beschreibung eingegeben]
(b) matériau non hydrophobe
et non poreux

 

Test à la goutte, suite : avec notre prochaine astuce nous expliquerons comment vérifier si un traitement de surface forme un film étanche non poreux ou s’il rend “seulement” les surfaces hydrophobes sans boucher les pores