Identification rapide de la source d’efflorescences de sels à l’aide d’un papier pH 1-14

Identification rapide de la source d’efflorescences de sels à l’aide d’un papier pH 1-14

Sur les bâtiments, la source d’efflorescences de sels alcalins (pH > 8) est toujours un matériau de construction (ou de restauration/conservation) lui-même alcalin, tel que le ciment, la chaux hydraulique ou le verre soluble (Schaffer, 1932 ; Arnold, 1985).
Par conséquent, si la mesure faite sur des efflorescences in situ ou au laboratoire avec un papier pH donne un résultat alcalin (pH > 8), la recherche de l’origine de ces sels est très rapidement orientée. Par contre, si le pH est neutre ou acide ( ≤ 8), la source des sels solubles ne peut être identifiée qu’après des analyses plus poussées et il peut même s’agir des matériaux alcalins cités précédemment.

                         

Mesure in situ : 
– humidifier le papier pH 
– le poser ou le frotter sur les efflorescences
– lire la mesure
Mesure au laboratoire :
– dissoudre les sels dans une goutte d’eau
– tremper le papier pH dans la goutte
– lire la mesure

Arnold, A. (1985). “Moderne alkalische Baustoffe und die Probleme bei der Konservierung von Denkmälern.” Natursteinkonservierung, Arbeitshefte des Bayerischen Landesamtes für Denkmalpflege, 31, 152-162.  

Schaffer, R. J. (1932). “The Weathering of Natural Building Stones.” Facsimile of the 1932 edition , published by Construction Research communications Ltd, by permission of Building Research Establishment Ltd.